• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • ÉLECTIONS MUNICIPALES Mars 2020
  • Contacts
  • L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE LA RÉSIDENCE DES VISITANDINES

    30 juin 2022

    AG Les Capucins 1

    Jeudi 30 juin, avait lieu la traditionnelle Assemblée générale de la Résidence pour Personnes Agées (RPA) les Visitandines, en présence du président d’honneur Daniel SPAGNOU, du président Christian BARBERO, de Christine ANSINELLI, nouvelle cadre gestionnaire de la résidence, des résidents et du personnel.

    Christian BARBERO, présentait le rapport moral de l’année écoulée et Nadège TEMPLIER, présentait le rapport financier.

    Monsieur le Maire Daniel SPAGNOU, a rendu hommage aux personnels de la résidence pour leur dévouement et rappelé combien le devenir de nos aînés est important et combien il tenait à cette belle maison, construite il y a plus de 30 ans, entièrement rénovée en 2019. Il rendait hommage à Christian BARBEROT le président qui durant des mois a assuré bénévolement la direction des Visitandines, aidé par Mlle ARTHAUD et souhaitait pleine réussite à la nouvelle cadre de direction Christine ANSINELLI.

    AG Les Capucins 2

     

    LES ENTREPRISES DU PARC D’ACTIVITÉS SE RÉUNISSENT AUTOUR DU TRADITIONNEL REPAS CHAMPÊTRE DE LA SEM

    30 juin 2022

    Méchoui SEM 2022

    Jeudi 30 juin, avait lieu dans les jardins de la Maison de l’Entreprise, le traditionnel repas organisé entre les entreprises qui résident sur le parc d’activités. Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron et président de la Communauté de Communes du Sisteronais-Buëch était présent pour partager un agréable moment de détente et rencontrer les entreprises qui font la richesse de ce lieu unique dans le département, en présence de Nicolas LAUGIER, président de la SEM, Marianne DIDIER, directrice et l’ensemble des chefs d’entreprises (plus de 150) et employés présents pour partager un agréable moment de détente.

    La Maison de l’Entreprise est une véritable structure d’accueil, qui favorise l’implantation et assure les services nécessaires au démarrage ou au développement de toute activité. La zone d’activités Sisteron Val de Durance accueille en moyenne 3 à 4 entreprises nouvelles par an depuis les années 90. Actuellement, le parc d’activités Sisteron Val de Durance compte plus de 1300 emplois.

    UN VENT DE FRAîCHEUR À LA GERMANETTE

    30 juin 2022

    Ouverture Germanette

    Ce matin, je présentais à la presse la saison 2022 de la base de loisirs de la Germanette. A mes côtés, étaient présents Damien DURANCEAU et Juan MORENO, vice-présidents ainsi que Daniel ROUIT, maire de Serres.

    Après 2 années sous le régime du COVID et des travaux de modernisation du bassin de baignade, la Germanette est prête à recevoir plusieurs dizaines de milliers de personnes à partir de demain, vendredi 1er juillet.

    J’en ai profité pour rappeler l’importance du maillage sur notre territoire des différents plans d’eau qui constituent un maillage qui profite aux habitants mais aussi aux visiteurs. C’est une question d’aménagement du territoire et d’attractivité.

    J’en profite pour souhaiter une bonne saison d’été à tous les professionnels de la destination Sisteron Buëch Tourisme.

     

    UNE BELLE RÉALISATION POUR L’ÉCOLE DU THOR À SISTERON

    29 juin 2022

    Futur Restaurant scolaire école du Thor

    Mardi soir, en compagnie de Franck PERARD, adjoint aux travaux, Cécilia LOUVION, adjointe aux affaires scolaires, Emilie SCHMALTZ, conseillère municipale, Jean-Charles MINETTO, directeur des services techniques, Pierre BOUVIER, directeur adjoint et Eric FRAISSE, technicien à la mairie de Sisteron, je me suis rendu à l’école Edouard De Laplane au Thor, pour présenter aux parents d’élèves, le projet d’agrandissement de l’école. Une belle réalisation à venir, puisqu’un restaurant scolaire sera accolé aux bâtiments existants, permettant aux élèves de ne plus avoir à prendre un car pour se rendre au Tivoli.

    Le projet a été très bien accueilli, avec un coût d’un million d’euros, heureusement subventionné par le Conseil Départemental, le Conseil Régional et l’État. Les travaux de voirie commenceront cet été, livraison finale pour la rentrée 2023.

    L’ÉQUIPE DE RUGBY DU SÉNÉGAL EN STAGE DE PRÉPARATION A SISTERON

    28 juin 2022
    Rug 1 site_modifié-1
    Je me suis rendu ce matin au stade de la Chaumiane à la rencontre des joueurs de la sélection nationale de rugby du Sénégal, en stage à #sisteron, et qui succède à celle de la Côte d’Ivoire.
    J’ai eu le plaisir d’échanger sur place avec Adama BAKHOUM, président de la Fédération nationale de Rugby du Sénégal venu spécialement à Sisteron et Jean-Baptiste BERNIER, président du CLUB OLYMPIQUE SISTERONNAIS OFFICIEL .
    C’est un honneur de recevoir cette sélection nationale dans notre belle ville et de lui permettre de préparer dans les meilleures conditions la coupe d’Afrique des Nations, prévue du 1er au 10 juillet prochains sur les terrains d’Aix-en-Provence et de Marseille. Je tiens à féliciter l’ensemble des bénévoles du COS, les Services municipaux, et les partenaires historiques du club.
    « Je savais que les Sénégalais avaient le sens de l’hospitalité et je constate que vous aussi ! Merci à Sisteron pour son accueil et la qualité de ses installations sportives », a souligné Adama BAKHOUM après m’avoir remis le maillot de l’équipe du Sénégal.
    La délégation est logée au camping de Sisteron et la Maison du rugby est à leur disposition, avec un accueil sans faille des bénévoles du COS.

    RÉOUVERTURE DE LA POISSONNERIE RUE DROITE HAUTE

    27 juin 2022

    Poissons frais, coquillages et crustacés sont à nouveau présents au centre-ville de Sisteron avec la réouverture de la poissonnerie, anciennement La Girelle, rue Droite Haute. J’ai eu le plaisir de rencontrer les nouveaux propriétaires samedi matin afin de leur souhaiter la bienvenue et la meilleure réussite, mais aussi pour découvrir leur très bel étal dont les produits font déjà le bonheur de nombreux clients du bassin sisteronais.

    POisson site

    VERNISSAGE DE L’EXPOSITION « PARCOURS DE HARKIS ET DE LEURS FAMILLES »

    26 juin 2022

    Excpo site 2

    J’ai eu le plaisir d’inaugurer samedi matin l’exposition « Parcours de Harkis et de leurs familles » au Musée Terre et Temps « Edith-Robert ». en présence notamment de Yamina CHALABI, présidente d’honneur de l’association des rapatriés anciens-combattants d’Afrique du Nord l’association  (ARACAN) ; Brahim OULGUIMA, président de l’association Harkis, oubliés de l’Histoire »; de représentants de l’Office National des anciens combattants et victimes de guerre, mais aussi de membres du Conseil municipal dont Léa PAYAN, déléguée à la Culture ; Cécilia LOUVION, Bernard CODOUL, Franck PERARD, adjoints et de nombreux Harkis venus de toute la région.

    Une magnifique et très émouvante exposition qui nous offre de perpétuer un travail de mémoire que nous devons à ces hommes et ces femmes qui, pour avoir répondu à l’appel de la République, ont sacrifié leur jeunesse et ont accepté le fardeau très lourd de la précarité et de l’incertitude pour eux et leurs descendants.

    Grâce à la volonté de deux hommes, Yvan DURAND et Elie FAUQUE, et au soutien du Rotary Club dont le Président de l’époque était Maître Jacques PERRIN, Sisteron est devenue une terre d’asile pour 24 familles harki. Elles arrivèrent de la région parisienne, du camp de Rivesaltes ou de Saint Maurice l’Ardoise et s’installèrent au lieu-dit « le logis neuf » en novembre 1963.

    Une histoire douloureuse et souvent déformée

    Cet hommage est également un rendez-vous avec l’Histoire, une Histoire mal connue, une Histoire douloureuse et souvent déformée. Sous la houlette du Lieutenant Durand, responsable du classement des harkis dans les Basses Alpes, c’est en novembre 1963 que le village de Harkis a accueilli les premières familles. A cette date on comptait une centaine de villages de ce type en France. D’ailleurs le tout premier d’entre eux fut édifié dans les Basses-Alpes à Ongles. Puis ce fut à Jausiers et à Saint-André les Alpes.

    Quatorze bâtiments de deux logements chacun ont ainsi été édifiés à Sisteron par l’Administration des Eaux et Forêts, sur la route de Gap, pour un coût à l’époque de 15 300 francs et ce, à proximité du silo et non loin de l’usine Sanofi actuelle. 30 familles de Harkis ont été reçues dans ces logements de 36 m2 construits en bois, isolés, reliés à l’eau potable, à l’égout et à l’électricité, et équipés de douche et WC, disposant d’une chambre et d’un séjour. Non loin du village, se trouvait une épicerie ainsi que l’école du quartier de la Blanquette où les enfants des harkis furent scolarisés dès leur arrivée. Les « Pieds Noirs » quant à eux, sont arrivés dès 1962, dans leurs familles ou chez des amis. Un cinquième village harki fut aussi construit à Manosque en 1964 pour 40 familles. Ajoutés aux quatre autres villages déjà existants, ce sont près de 170 familles de Harkis qui arrivèrent en deux ans dans les Basses Alpes totalisant plus de 700 personnes.

    A Sisteron, nous dénombrions une cinquantaine de familles de rapatriés (dont 30 familles de Harkis) représentant 230 personnes. Selon le recensement de 1968, 3 936 rapatriés d’Algérie étaient domiciliés dans le département. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ils n’ont pas choisi de venir dans les Alpes. Les « Pieds Noirs » comme les harkis, ont posé leurs valises là où ils ont pu. Et même si certains harkis ont suivi une affectation pour leur travail d’entretien des forêts à Sisteron, ils sont arrivés dans notre ville après avoir passé parfois plus d’une année dans d’autres centres d’accueil comme Rivesaltes ou St Maurice l’ardoise.

    Les Harkis ont plutôt bien été accueillis à Sisteron, contrairement à d’autres villes ! Et même si les discussions de l’implantation du village harki furent âpres au sein du Conseil Municipal de l’époque, le maire Elie Fauque se montra favorable au projet dans le cadre de la solidarité nationale. Sous la direction du Lieutenant Durand qui ouvrit un chantier forestier à Sisteron employant la trentaine de harkis arrivés à Sisteron, une monitrice de promotion sociale, Mme FENOV et un chef de hameau furent chargés de l’accompagnement des familles. Tandis que les hommes s’affairaient quotidiennement à l’entretien du domaine forestier du département, les femmes ont fait  leurs premiers pas dans leur nouvelle vie. Les enfants vont à l’école. Le hameau n’est cependant qu’une étape pour certaines familles qui n’y passent que quelques mois. D’autres y resteront plus de dix ans avant d’être relogées dans les ensembles de Beaulieu. Les relations avec les Sisteronais, marquées par la suspicion au départ, deviendront cordiales au fur et à mesure que le temps passait. Entre la France et l’Algérie, entre ici et là-bas, le hameau constitua un véritable espace de transition entre deux sociétés, entre deux cultures, d’abord par le désir de s’intégrer. Et puis après le drame, la déchirure vécue en Algérie, l’exode, après les tueries, les rapatriés n’aspiraient qu’à se reconstruire et à trouver leur place en France.

    Expo Site 1

    Les enfants des Harkis ont tous été scolarisés et ont souvent reçu en héritage de leurs parents la volonté de réussir, d’étudier, de travailler. Il faut savoir qu’il s’agissait de familles souvent nombreuses et dans lesquelles les enfants ont dû s’employer pour s’en sortir et s’intégrer. Les enfants de la première génération ont pour la plupart tous poursuivi de longues études et ont un travail. Aujourd’hui, ils sont nombreux à avoir construit des villas, à vivre pleinement leur vie professionnelle, familiale et sociale à Sisteron, s’enracinant totalement en Haute Provence. Certains d’entre eux n’hésitent plus d’ailleurs à participer activement à la vie citoyenne de Sisteron, tout  comme leurs descendants participent activement à l’économie de la ville et dans tous les domaines d’activités.

    Pour toutes ces raisons, je suis une nouvelle fois très fier de leur rendre hommage aujourd’hui et j’aurais une pensée émue pour Monsieur Bouzid CHALABI, lui-aussi un grand défenseur de la cause des Harkis, qui nous a quittés il y a à peine 3 mois.

     

    DES ACTIONS CONCRÈTES POUR LUTTER CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

    24 juin 2022


    Gaspillage 2

    En tant que maire et président de la Communauté de communes Sisteronais-Buëch, j’étais aux côtés hier soir de Cécilia LOUVION, adjointe aux affaires scolaires ; Léa PAYAN, conseillère municipale déléguée à la Culture et Madame ELLENA, institutrice, pour le vernissage de l’exposition des dessins contre le gaspillage alimentaire (visible jusqu’au 30 juin dans la hall haut de la Mairie), réalisés par les classes de l’école du Thor ainsi que la remise du label « commerçant engagé contre le gaspillage alimentaire » pour 4 restaurateurs sisteronais.

    Chaque année, en France, 10 millions de tonnes de nourriture sont jetées, soit l’équivalent de 150 kg/habitant/an.  Face à ces chiffres alarmants, la Communauté de Communes du Sisteronais-Buëch (CCSB) s’est activement engagée dans la lutte contre le gaspillage alimentaire à tous les niveaux de la chaîne alimentaire.

    Ainsi, dans le cadre du programme « Gaspi, c’est fini ! », elle accompagne tous les acteurs, du producteur au consommateur, avec l’aide de l’association France Nature Environnement 04.

    Le label « commerçant engagé contre le gaspillage alimentaire » pour 4 restaurants

    Quatre établisssements de restauration avaient participé il y a plus d’un mois, sur la base du volontariat, à une formation d’une demi-journée sur le gaspillage alimentaire. Le Romarin, Le Wengé, Le Canap’ et le Pizzaiolo s’étaient ainsi retrouvés en compagnie du formateur Carol Attailia (Zestformation) pour comprendre ce que deviennent nos déchets, identifier ce qui génère du gaspillage en restauration commerciale et recenser des solutions adaptées à leur fonctionnement et leurs contraintes. Tous avaient ainsi pris des engagements pour diminuer leurs pertes alimentaires au sein de leur restaurant, comme par exemple la gestion du pain, de l’eau, des livraisons, des quantités dans l’assiette… Ils ont également réalisé une pesée sur une semaine de leurs déchets alimentaires, ce qui a permis de quantifier les pertes, mais servira également à dimensionner un futur composteur partagé à Sisteron !

    Au vu de leur engagement, les quatre restaurateurs se sont vus décerner par Daniel SPAGNOU un label « commerçant engagé contre le gaspillage alimentaire » afin de souligner leur démarche positive. Cette reconnaissance leur permettra aussi de communiquer avec la clientèle sur ce sujet capital.

    En restauration collective : les actions anti-gaspi au Tivoli ont porté leurs fruits !

    L’équipe du programme « Gaspi, c’est fini ! » a également accompagné les cantines scolaires dans une démarche anti-gaspi. A la cuisine centrale du Tivoli qui livre les cantines des Plantiers et des maternelles de Sisteron, une première pesée avait eu lieu en 2019, permettant d’identifier les quantités et les causes du gaspillage alimentaire. Un plan d’action comprenant une meilleure liaison entre la cuisine centrale et les cantines satellites, une adaptation des quantités, mais également à la sensibilisation des élèves avait été mis en œuvre.

    Les élèves des classes de CP, CE1 et CE2 de l’école primaire E. Delaplane au quartier du Thor ont ainsi bénéficié en 2022 d’interventions scolaires au cours desquelles ils se sont mis dans la peau d’enquêteurs pour trouver le responsable du gaspillage alimentaire à la cantine. Pour finalement comprendre que nous avons tous un rôle à jouer pour éviter que des aliments ne finissent à la poubelle ! Ils ont ensuite réalisé des œuvres pour exprimer leur ressenti vis-à-vis du gaspillage alimentaire. Ces œuvres ont été présentées hier à la mairie et seront visibles jusqu’au 30 juin dans le hall haut.

    Toutes ces actions ont porté leurs fruits puisqu’en 2022 la pesée du gaspillage au Tivoli et dans ses cantines satellites a montré que sur une année, 1600 kg de nourriture ont été jetés en moins ! De très bons résultats obtenus grâce au travail des différentes équipes de cuisine, de service et d’accompagnement des enfants.

    gaspillage 1 siste

    SISTERON ACCUEILLE L’EXPOSITION « SAUVER, PROTÉGER, TÉMOIGNER »

    23 juin 2022

    Expo SOS Méditerranée (5)

    C’est une très belle et touchante exposition qui a lieu dans le hall-bas de la mairie de Sisteron, conçue par SOS Méditerranée, jusqu’au 24 juin.

    Elle porte un regard humain sur le drame qui se joue en Méditerranée centrale, à travers l’œil de photographes et par les témoignages de rescapés et de marins-sauveteurs recueillis à bord. Elle invite à prendre conscience de la nécessité vitale de mettre en place un dispositif de recherche et sauvetage adéquat en mer Méditerranée. 14 panneaux, présentent les trois missions de SOS Méditerranée à savoir, sauver, protéger et témoigner.

    En 7 ans, 35630 vies ont été sauvées, dont 534 enfants de moins de 5 ans avec 6 bébés nés à bord du navire qu’affrète SOS Méditerranée, l’Ocean Viking depuis 2019. Construit en 1986, l’Ocean Viking a été initialement conçu comme navire d’assistance en mer du Nord pour l’industrie pétrolière et gazière. Il mesure 69,3 mètres de long pour une largeur totale de 15,5 mètres et est inscrit au registre de l’État du pavillon de la Norvège.

    L’association européenne est présente en France, en Italie et en Suisse. www.sosmediterranee.fr

    Expo SOS Méditerranée (3)

     

    LES MEMBRES DE LA LÉGION D’HONNEUR RÉUNIS EN ASSEMBLÉE

    22 juin 2022

    DPLV 1

    Mercredi 22 juin, Daniel SPAGNOU, Maire de Sisteron assistait en présence du Général Bernard NICOLAS, président national de l’Association Nationale des Membres de la Légion d’Honneur Décorés au Péril de Leur Vie (ANMLH DPLV), Claude GROS, président bi-départemental 04/05 de la section « Alpes de Provence », du Colonel Eric BRUNAUD, président de la Légion d’honneur, d’Alain LOGETTE, président adjoint, Virginie BRESSET, directrice adjointe de l’Office des Anciens Combattants et victimes de guerre (ONAC), Hervé GOURIO, président de l’association de soutien à l’Armée Française, Daniel DUBOUCHET, porte-drapeau et des membres de l’association à l’Assemblée général de l’Association de la Légion d’Honneur, salle du Conseil municipal.

    La Légion d’Honneur fête cette année ses 220 ans, elle est née de l’initiative de Napoléon BONAPARTE, dans un souci de reconnaître les mérites de ceux qui donnent de manière exemplaire à la Patrie. La Légion d’honneur Décorés au Péril de Leur Vie (DPLV), a été créée en 1927 et nécessite une citation pour en être titulaire, ce qui est très rare.

    Concourir au prestige de l’Ordre, sauvegarder les principes résumés par la devise de l’Ordre « Honneur et Patrie », apporter aide et assistance à ceux de ses membres qui viendraient à se trouver dans la détresse physique ou morale, participer au devoir de mémoire envers les jeunes générations.

    « Je me réjouis que la société d’entraide des membres de la Légion d’Honneur des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes-Alpes ait choisi Sisteron, pour se réunir. Comme je le dis souvent, notre pays peut s’enorgueillir de compter des hommes et des femmes qui ont fait l’objet d’une citation, car ce n’est pas commun. En vous aujourd’hui, nous saluons non seulement des héros de faits d’armes, mais des hommes et des femmes libres et courageux et c’est votre cas. Vous devez en être fiers.», rappelait Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron.

    La délégation se rendait au monument aux morts pour y déposer la traditionnelle gerbe du souvenir, en présence notamment de Corinne BORD, Sous-préfète de Castellane, des représentants de la police municipale et des sapeurs-pompiers. Monsieur le maire de Sisteron recevait ensuite les légionnaires à lever le verre de l’amitié.

    DPLV 2